MEMORIA EBRAICA

Didier Long commente son livre Mémoires juives de Corse qui retrace les différentes étapes de la mémoire juive en Corse.Conférence à l’Institute for Sefardi and anousim studies du Collège académique de Nétanya en Israël en mai 2016.

L’Institut d’Etudes des Séfarades et Anousim  ( ISAS ) a été créé en réponse à l’incroyable phénomène des descendants des convertis de force (Anousim) en Espagne et au Portugal au Moyen-Age, pour répondre au réveil de leur mémoire juive.

L’ISAS offre également son aide à ceux qui recherchent la confirmation de leur ascendance juive par la recherche généalogique. Il est aussi composé d’une bibliothèque de recherche, d’une unité de généalogie.

L’Institut fait le lien avec la Knesset et le gouvernement espagnol pour aider les hispano-portuguais chassés d’Espagne en 1492 qui désirent acquérir la nationalité espagnole de leusr ancêtres. Une liste de 5 200 noms juifs hispano-portugais expulsés de la péninsule ibérique en 1492 a été publiée en 2004 par le gouvernement espagnol. Ces patronymes séfarades, en vertu d’une loi votée en 2014, sont aujourd’hui éligibles à la nationalité espagnole.

Le livre de Didier Long :

mémoires juives de Corse

Parfois, il arrive que des générations plus tard la mémoire juive se réveille :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s